Alors voilà pour moi aujourd’hui  dimanche, j’étais face à un gros dilemme. D’un côté du ring, Pute vient de rentrer et on doit tous décorer le sapin et passer un moment formidable en famille à base de thé au lait et de bastognes cannelle-amande ; et de l’autre côté du ring y’a l’épisode 7 de Koh Lanta et mon irrépressible envie d’en dire quelques mots, de laisser une trace, une modeste pierre à l’édifice du génie de l’Homme plongé dans une survie relative contre – telles la douce perspective des gougouttes de Marylou – ces deux mamelles généreuses de Big Brother; la promesse d’un quart d’heure de gloire et  l’espoir de remporter un paquet de pognon providentiel.

Je devais aujourd’hui dimanche choisir entre la morale et l’immoralité.

Donc en Malaise…

Eh bien je souhaite passer un message à tous mes amis belges. Saviez-vous qu’en France, on a tout ce qu’il faut question cas sociaux ? C’est vraiment pas la peine de vous échiner à nous envoyer les vôtres parce que regardez, personne n’y touche et puis résultat on les jette.

marie4

Ensuite je souhaite passer un message à la population belge qui a participé au jeu (Maxime, Marie, Javier-Judas pour ne citer qu’eux) : on ne dit pas Koh Leine Ta mais KOH LANTA, pour la simple raison que ça s’écrit  K o h  L a n t a  mais aussi parce que A+N donnent  le son han. Sachez qu’en aucun cas un A, fut-il avec un N, ne donne le son ène, à moins qu’un I soit entre les deux, comme dans le mot laine, qu’on prononce comme vous. Merci pour nous, francophones de France.

Quand son compatriote Javier-Judas apprend le départ de Miss Tourcoing, il a envie de mettre son poing dans la gueule de Catherine de Médicis, avec laquelle il avait tout juste tenté un moove, mais qui est bien la dernière des traitres, comme elle l’a dit depuis le début à la caméra complice de Denis Brogniart, confession qui se résumait de mémoire à « Je vais être la dernière des connasses, vont pas comprendre », ouais, y’a eu putch. Ouais, l’alliance des jaunes au sein des jaunes est dissolue, ouais, Javier, tu l’as dans le cul.

Donc Javier-Judas, le peintre en bâtiment daltonien, passe le temps qui le sépare de l’épreuve de confort à menacer Catherine de Médicis, menaces dans lesquelles il est question de couteau, de pioche, de machette et de pierre sur le coin de la tronche.

Mais c’est l’heure pour tout le monde de mouiller sa culotte, littéralement, car le confort, c’est un putain de Menu Double Cheese…

Capture-26klm10klm6klm8

Il s’agit de casser des pots contenant des anneaux qu’il faut ensuite récupérer sous l’eau. Deux stratégies : chez les jaunes on a globalement compris les règles du jeu, chez les rouges on fait que la moitié de l’épreuve, les rouges cassent les pots et se barrent, et tous leurs anneaux de rester sous l’eau jusqu’à ce que Namadia, qu’aurait préféré du poulet, récupère trois des quatre anneaux restés sous l’eau. Mais ça ne suffit pas à faire gagner cette grosse bande de losers de rouges.

klm1

Sur la plage, après que les jaunes aient manifesté leur liesse et les rouges leur total faiplay, Denis assène l’inévitable « parce que la réunification, c’est demain » et il n’y a que Vanessa pour être surprise, vu que même nous on le sait depuis le previous de la semaine dernière. Mais ça ne s’arrête pas là, pendant que les jaunes vont baffrer leur burger devant des rouges faméliques, chacune des deux équipes doit désigner deux émissaires qui partiront sur le camp adverse et qui aideront à désigner lequel des adversaires sera à même de se la prendre facilement dans le cul, qui fera le meilleur ambassadeur.

Les jaunes, tous conscients du fait qu’ils ne  pouvaient pas prendre de bonne décision quand la totalité du sang qui irriguait jadis leur cerveau est parti rejoindre leurs organes génitaux et leur estomac, décident de laisser le hasard se charger du deal. C’est donc à la courte paille par laquelle ils ont liquidé un coca bien frais sous les yeux déshydratés des rouges que Vanessa et Charles se voient nommés émissaires.

Du côté des rouges, après maintes réflexions, c’est « la sagesse et la jeunesse » Madame Soleil et Marylou qu’on envoie en tapinois sonder la cohésion des jaunes. Anthony, qui ne cache pas sa volonté de prostituer sa coéquipière, la conseillera sous des airs de grand frère : « Tu fais du rentre dedans »

Petit message à l’attention de Marylou : Ma petite, je sais que pour les seins t’y peux pas grand-chose, ils sont plus grands que toi et  je te dis ça sans une once de jalousie mais sais-tu ce qui va arriver si tu restes comme ça constamment la bouche ouverte ?
Soit tu vas gober une guêpe soit on va finir par te commercialiser, quoi. Ton nom de poupée sera Bout-Bise, Survivor Living Doll Special French Edition et tu feras un CARTON en Belgique. Réfléchis-y.

Bout-Bise

Chacun repart sur son camp avec ses deux taupes.
Pour Marylou et Thierry, en taupe chez les jaunes, il s’agit de la jouer fine.

klm4

« Je me fais passer pour une fille niaise. Je pense que j’en ai le physique [Pas que, Marylou, le rire aussi, la voix, le discours on ne sait que choisir, t’as TOUT pour rendre un homme heureux] donc du coup j’ai tout fait pour entrer dans leur tête et penser à leur place. "

Le lendemain – oui, je zappe plein de trucs – les verdicts tombent. Vanessa et Charles ont désigné Anthony comme ambassadeur rouge. Bout-Bise et Sergio Medium, quant à eux, ont porté leur dévolu sur Javier-Judas. On est d’accord chacune des équipes a tiré la queue du Mickey.
Deux sans race se font donc bientôt face au rendez-vous des ambassadeurs, l’un muni de son slip de bain porte-bonheur, l’autre avec des cheveux qui tiennent tout seul depuis maintenant vingt jours.

Que se passe-t-il quand deux forces de faiblesse égale se rencontrent ? Aucune ne bat l’autre. Et que ça se crie des « Tu peux y aller on va aux boules », « C’est du bluff » et des « Tu tiendras pas trois jours de plus » n’empêche qu’il n’y en a pas un pour faire plier l’autre. Donc encore une fois, c’est le sort qui décide du cas des deux aventuriers les plus falots de la cuvée 2013.

klm15klm0klm13

Javier est sauf, Anthony va lécher les larmes sur les joues de Namadia avant de retourner chanter avec les cigales.

klm16

Toute cette histoire, Namadia, ça l’a clairement foutu en rogne et se voir devenir la cible de toutes les attentions, ou cible tout court d’ailleurs, après la victoire de Philippe [GO-GO] en épreuve d’immunité, ça achève de lui remonter les couilles et d’affuter son courroux. Les filles, quant à elles, sont pas du tout d’accord avec la stratégie qui consiste à éliminer le mâle dominant, Camille en chiale que tous les hommes décident d’éliminer le grand beau noir de ses rêves.
Catherine de Médicis veut aussi son bout de poutre et compte pas la laisser se barrer comme ca. Chill out les furies. Il a le collier d’immunité et il a déjà prévu de vous mettre à chacun un coup dans les fesses, vous inquiétez pas. Autant vous allez rien sentir venir autant elle va bien vous élargir les perspectives. Il va la venger, sa cagole métrosexuelle.

« Tu lâches rien, hein ? » s’inquiètera Brice, à qui on a visiblement jamais raconté le Massacre de la Saint-Barthélemy.

« Bien sûr que non », répondra l’intéressée sans plus se donner la peine d’y mettre le ton.

À l’heure du vote, Namadia lance les hostilités avec Javier-Judas qui se voyait déjà Calife à la place du calife mais qui est très concrètement en train de passer pour un con devant [insérer part de marché Koh Lanta] de téléspectateurs. Puis c’est au tour de Camille et de Charles, qui avaient jusque là préféré garder le silence des victimes, de confirmer à Denis que Javier-Judas est bien un gros connard. Qu’il tombe des nues, le belge. Qu’il fait celui qui comprend pas la jacquerie.
Mais Javier-Juda n’a pas le temps de sentir le vent tourner, Denis tient l’urne et les votes entre ses mains et demande si quelqu’un veut sortir le collier d’immunité. Et là, Namadia se lève.

Mais le mieux, c’est encore de laisser parler les images…

klm19klm17klm20klm21klm22klm18

ALLEZ CHIALE !

Alors ok, j’ai volontairement omis le « suce-conscient », la grande affaire des crevards de riz, le feu éteint et le « faut que je prends la responsabilité de la griller » de Namadia, juste avant qu’on assiste à l’extinction de leur dernière allumette mais en échange, je te donne du Philippe en bonus.

Parce que c’est toujours du bonus, Philippe.

klm3klm2

About these ads