Dans le top 10 des acteurs que j’aimerais vachement rencontrer dans un coin sombre sans réverbère (pour pas dire « me faire » hein attention soyons vigilants… on est pas des lyonnais) figurerait en bonne place « Bédété » j’ai nommé Benicio Del Toro, le plus grand agitateur de frifri portoricain. Bon yaurait aussi Tchéky Karyo mais là vraiment dans le noir complet, ne serait autorisé qu’à parler, et puis Johnny Depp hein aussi, ouais…faites vos malines « Oui nan mais quand même qu’est-ce qu’on lui trouve à c’mec » n’empêche que si. Yaurait Malik Zidi, Sagamore Stevenin (qui est allée voir Orange Mécanique pour sa performance d’acteur, sans doute les deux stars pornos qui étaient assises derrière moi mais c’est tout) Jared Leto, mais moins depuis qu’il pousse la chansonnette, les autres… on s’en tamponne. (30 seconds to Mars, bande d’incultes)

Bédété donc, la vache ce mec me donne envie de me rouler dessus, était il y a quelques jours sur Paris Première l’invité de l’Actor’s Studio, vous savez… l’émission sur une scène avec le présentateur et l’invité-vedette-star, même que quand tu fermes les yeux t’entends que « miiiiiii ma me mi mooo, muuuuuuu, hu hu hu hu!!! ». Et puis tous les élèves-figurants qui posent des questions à la fin, même que quand tu vois leur touche, tu comprends que c’est leur seule chance de passer à la tivi.

Vieux Félin… quand elle a vu ça, la gueule de Benicio dans son salon, bah son cul est passé direct du canap’ au tapis. Puis ses petits genoux cagneux l’ont traînée de force devant le poste avant de rester tranquille. Faut m’imaginer à genoux, la tête à dix centimètres de la tivi, les deux mains plaquées sur l’écran, comme une très très vilaine qui attend sa fessée… toute… portoricaine. J’vous ai dit que je l’aimais vachement bien Bédété? Le truc c’est que je ne le trouve pas spécialement sex dans ses rôles: pas sex dans Big Top Pee-Wee, pas sex du tout, Permis de Tuer non plus, ni même dans Usual Suspects. Anti-sex dans Sin City et carrément rebutant dans Las Vegas Parano. Bref c’est un très bon acteur, mais c’est pas ce que je lui demande.

L’Actor’s Studio était donc le truc à me faire palpiter l’utérus, à le voir comme ça, tellement nature que t’as juste envie de te l’étaler sur une tranche de pain. Même si il a passé l’intégralité de l’émission à se gratter le menton, même si en définitive j’ai fini par le lui gratter aussi, c’était quand même bien. J’ai tenté d’en avertir ma soeur par un texto qui est resté sans réponse. Evidemment avec le boulot qu’elle a, dès 00h00 elle est aussi réactive que si tu lui avais balancé un code civil en travers des gencives.

Ma soeur, c’est d’ailleurs avec elle que ça a commencé. Avant elle, j’m’en foutais un chouïa de Bédété et puis petit à petit, avec le recul, faut jamais dire fontaine…

Un jour, elle vient me voir avec un sourire béat aux lèvres: « Devines qui j’ai vu aujourd’hui??? » (Quand elle me pose cette question, je sais pas expérience qu’il est inutile de chercher dans son entourage, devines qui j’ai vu aujourd’hui = j’ai vu quelqu’un de connu.) « Je sais pas euh Boutros Boutros-Ghali??? » Après m’avoir gratifié d’un regard tout empreint d’un dédain insondable elle dit : « Nan… Benicio Del Toro!!!!!!!!! Tu te rends compte dans le métrooo!!! Benicio Del Toro dans le m-é-t-r-o! »

Et là je suis comme qui dirait un peu jalouse. Oui parce que je ne suis qu’une petite boule d’angoisse, un concentré de phobies diverses dans laquelle la-totale-terreur-des-transports-en-communs tient une place de premier choix. Et donc une agoraphobe qui se respecte descend dans le métro à peu près une fois pas an, quand elle est dans une bonne année. Bon j’en rajoute un peu, disons que je le prend de temps en temps accompagnée, les yeux fermés avec force « Attends t’es sûr que c’est ok là? Ca va? Attends faut qu’je descende j’ai le cerveau qui commence à fondre, Putain j’vais mourir!!! »

Je sais… et ça se dit parisienne. Marrez-vous je suis loin d’être la seule. Donc j’ai à peu près autant de chances de rencontrer Bédété place Clichy que de me faire reverser par un camion puis écraser par les gogues d’un avion qui passait par là après avoir gagné à l’Euromillion. Je demande à ma soeur « Et alors?????? », elle dit « bah rien, j’l’ai vu dans le métro ». A sa place je sais pas je me serais au moins offerte à lui, ça coûte rien d’essayer. Ou alors je lui aurais léché le cou, roulé une pelle, tout ceci par surprise bien sûr. Je devrais prendre le métro plus souvent parce que ceux que je rencontrais moi, toute seule avec mes jambes c’était … merde, celui qui s’est retranché à L’Ile de Ré quand il a perdu face à Chirac, son nom m’échappe… Bon lui, et des acteurs de sitcoms qui ne me laissaient jamais le moindre pourboire.

Que n’aurais-je du écouter ma psy…

« Même le métro offre de belles surprises »

Que ceux qui se demandent « Mais qu’est-ce qui lui prend avec Vanessa Paradis, l’est cinglée ou quoi? » C’est une blague… évidemment.

Publicités