Bon j’avais annoncé toute pétrie de fierté que j’allais arrêter de fumer, oui bon, je vais arrêter.

J’ai même essayé, j’le jure mais j’ai beaucoup de mal à tenir. La semaine dernière donc je disais que c’était pour dimanche, que n’ai-je tourné sept fois ma langue dans ma bouche avant de l’ouvrir… Samedi dernier, forte de mon insolence à toute épreuve, je traîne ma ptite pute chez le jap’ pour une orgie de maki et vas-y que je me la pète « Oui euh moi je vais y arriver, les doigts dans le nez, jte dis, rira bien qui rira vers la fin ». Ma ptite pute se marrait sous cape et affectait de me croire sur paroles tout en sachant que je serais la première à vendre mon corps pour la latte du cowboy. Après nous être fait éclater la panse, après avoir répondu « On adresse pas la parole aux gens bourrés » au couple d’à côté qui nous demandait si le maire de Gisors était socialiste ou communiste (franchement j’ai une gueule à habiter Gisors, pute de toi?) après avoir peloté les fesses du serveur, nous sommes partis vers de nouvelles aventures à savoir la foire à Neu-Neu de Tourny (Tourny, c’est pire que l’Oise, c’est carrément l’Eure).
J’ai un faible pour les fêtes forraines, pour ceux qui l’ont oublié, j’aurais peut-être pas de fils aujourd’hui si ma ptite pute ne m’avait pas gagné un Bob l’Eponge et si notre route n’avait pas croisé celle d’un couple de quadra échangistes à la fête forraine de Ronce-les-Bains. J’ai conscience de la dimension trépidante de mon existence.
Un jour, si vous êtes sages, j’vous raconterai comment on m’a proposé de passer le casting de l’Ile de la Tentation devant la fnuck Saint-Lazare. Et si vous êtes encore plus sages, j’vous raconterai comment Edouard Baer m’a fait traverser la rue et comment j’ai vu Atmen Khélif tellement bourré qu’il s’est écrasé la gueule sur l’asphalte, à mes pieds. Et pis aussi la fois où j’ai dîné avec Mano Solo. Et là tu notes que je suis une fille people.

Donc on arrive comme des cons sur la place du village où tout n’était que concours de gel et de caisses tunées. On se jette littéralement sur les carabines et vas-y qu’on dégomme comme des brutes.

– On a quinze points, qu’est-ce qu’on gagne?

– Alors euh… z’avez les cartes à jouer, les peluches miteuses euh Mickey, les Pokémons et pis les statues dauphins qui changent de couleur rapport au temkifé.

– Euh… Il fait porte-monnaie le Pokémon?

– Oué!

– Vendu, papy, aboule!

On continue avec les espèces de machines où qu’c’estqu’tu mets des pièces dedans et que ça avance pour faire tomber d’aut’pièces.

– On a deux milles deux cents points, qu’est-ce qu’on gagne?

– Alors euh, z’avez les cahiers Titeuff mais là j’en ai plus rapport à la rentrée des classes, vous avez toutes ces peluches là, et pis vous avez la tirelire Dora L’Exploratrice.

– Elle fait pot-à-crayons la tirelire?

– Oué!

– Vendu, Nikos Alliagas, aboule!

Et puis c’est là, alors que Christophe hurlait parce que j’avais dépensé plus de vingt euros pour une tirelire de merde et un porte-monnaie déjà niqué, c’est là que j’l’ai vu…

Je me dirige vers le gitan de la pêche aux canards:

– Comment gagner un poisson rouge?

– Faut pêcher dix canards.

– Mais attendez, c’est pas déjà 10€ les cinq canards?

– Ouaip’

– Donc vous êtes en train d’me dire que c’est 20€ l’poisson rouge, vous vous foutez d’ma gueule?

– Ecoutez… z’avez l’air fûté, pour vous c’est 6€ le poisson.

– Oui c’est pas comme si j’avais déjà dépensé 20€ pour deux merdes…

– Voilà.

– Six euros avec l’aquarium?

– Nan.

– Et je fais comment? J’l’accroche au rétro?

– Avec l’aquarium c’est 8€, pis j’vous fait cadeau des daphnies.

– Trop aimable… J’veux cuilà.

J’l’ai appelé Cystite.

Cystite, c’est mon poisson rouge « J’arrête de fumer ». Me demande pas ce que c’est qu’un poisson j’arrête de fumer, sauf si tu veux entendre que je dois le bouffer vivant si j’ai pas arrêté avant de retomber enceinte.

Voilà, pour l’instant je n’ai géré qu’hier avec trois clopes au lieu de quarante, mais aujourd’hui j’étais déjà à vingt.

Si je dois remplacer les clopes par quelque chose qui ne soit pas la bouffe ou l’alcool, j’suis dans la merde façon puits sans fond.

Si vous avez des idées pour me sortir de là, ce serait bath de me les faire partager.

Publicités