Pour vous, mes agneaux, un petit poème de mon cru si fixe: En allitération façon qui sont ses serpents qui sifflent sur nos têtes

J’aime les fesses de Sagamore Stevenin

Ah si seulement c’était du pain

Ce serait super-super bien

Je soufflerai sur ses fesses sagaces

Mes sentiments les plus salaces

En pétrissant ses douces sacoches

J’lui roulerai bien deux cents galoches

J’aime pas le singe de Sagamore Stevenin

C’est juste une saucisse en mal de seins

Ca s’explique pas, c’est juste sexuel

Comme le poker avec Patrick Bruel

J’aime les fesses de Sagamore Stevenin

Ah si seulement c’était du pain…

Publicités