Bon.
Lecteur,
C’est l’heure du bilan.

Culculine a maintenant un mois et des petites brouettes et forte de ce temps passé avec elle, je peux, en toute objectivité et sans aucun scrupule, commencer à comparer mes deux produits génétiques.

Oui tout à fait. Ça ne me fait pas peur. J’ai décidé de faire partie des parents hautement brillants qui placent très tôt leurs enfants sur le terrain glissant et pas franchement sécurisant de la saine compétition. Pourquoi en effet ne pas les monter l’un contre l’autre dès le début? Je divise, moi. Faut bien décider lequel des deux on aime le plus.

Premier point: La conception.
Grumeau est ce que j’appelle un bébé-gueule-de-bois. Prenez un couple de jeunes de 25 et 28 ans au mois d‘août sur la Côte Sauvage. Donnez leur un camion, un parking, une bouteille de schnaps (je déconne, donnez-leur trois packs de Leffe, une bouteille de Jack et accessoirement une quantité non-négligeable de shit bien gras) secouez le tout et laissez mijoter trois semaines. Vous obtiendrez: une connasse folle de joie qui pisse sur un test de grossesse, un connard au Pérou qui se demande sérieusement s’il ne va pas changer de nationalité et se faire appeler Diego De La Montana Del Azul En El Cielo et sept mois plus tard: Grumeau.
Culculine quant à elle est un bébé-fond-de-sac. Prenez un couple de jeunes parents de 27 et 30 ans. Faites-les assister à un mariage, rentrer crevés chez eux et observez. Observez ce couple dont le Monsieur veut faire des choses à Madame qui ne veut pas, qui dit « ça va bien, là, je suis crevée fous-moi la paix. »  Observez Monsieur ne pas tenir compte des arguments de Madame, observez-le lui dire  « t’inquiète, je lâcherai rien » (appréciez par la même occasion leur poésie). Attendez un mois, revenez les voir et vous aurez: une connasse furax, un connard désolé pour elle et huit mois plus tard: Culculine.
Que faut-il en conclure, outre le fait que nous sommes d’une banalité affligeante?
Grumeau, j’en voulais. Ce qui n’est malheureusement pas le cas de Culculine. (Oui j’ai bien écrit cette phrase, tu ne rêves pas). Grumeau 1 Culculine 0.

Deuxième point: La naissance.
Grumeau est né le 1er avril 2008 (ce qui est chic) par césarienne (chic aussi, quoiqu’ un peu élitiste). Il n’était pas cuit, il lui manquait un bon mois à 37°. Son père n’était pas présent et j’ai écopé d’une cicatrice monstrueuse. J’ai aussi écopé de trois semaines d’hosto rapport à son manque de cuisson et d’une bonne dépression post-natale des familles.
Culculine est née le 23 décembre 2009 (ce qui est du dernier vulgaire) par césarienne aussi mais après un travail aussi interminable que douloureux, trois péridurales et l’impression prégnante de se faire enfler quelque part… Elle était toutefois cuite à point et tellement outrageusement jolie que je décide que ce seul fait efface tous les points négatifs précédemment cités. De plous, j’ai envie de te dire que moi, ça va, je vais bien mentalement parlant.
Culculine emporte ce point.

Troisième point: Le capital sympathie.
Grumeau a malheureusement perdu pas mal de son capital sympathie quand il a eu le mauvais goût de manquer de mourir. J’aime pas entrer dans la chambre de mon fils pour le retrouver bleu. J’aime pas devoir rappeler à mon fils que respirer, bah ça peut rendre service, pour vivre… C’est à regret que je ne peux tenir compte de son rattrapage brillant puisqu’il s’agit d’une étude comparée à un mois et des petites brouettes.
Culculine est une petite grumelle très sympathique qui ne m’a pas encore foutu de peur bleue et ça, c’est très appréciable. En plus, elle fait ses nuits. En plus, elle est vraiment belle. Que demande le peuple. Culculine emporte haut-la-main ce nouveau point.

Quatrième point: La projection à 5 ans.
Quand Grumeau aura 5 ans, il sera fou de moi. C’est déjà le cas, je ne vois pas pourquoi ça changerait. En pleine phase oedipienne, il voudra m’épouser (ce qui n’est toujours pas le cas de son père), il me dira qu’il m’aime et qu’il me trouve belle et que je sens bon et tout et tout (ce qui n’est pas non plus le cas de son père).
Quand Culculine aura 5 ans, j’aurai pour elle des sentiments ambivalents. Elle sera amoureuse de son père et ça ne me plaira pas du tout. En plus, contrairement à la caissière du supermarché qui fait de l’œil à Pute, je n’aurais pas le droit de la taper. Du moins ne pourrais-je le faire en avouant la vraie raison. Quand Culculine aura 5 ans, ce sera le début de la fin, pour moi.
Ai-je vraiment besoin d’écrire que grumeau gagne La projection?

Je te dirais plus tard quand j’aurais enfin trouvé lequel des deux j’aime le plus.
Même si ça me mine de l’admettre, c’est ex aequo.

Deux partout.
Balle au centre.

Publicités