https://i0.wp.com/www.lolpix.com/_pics/Funny_Pictures_273/Funny_Pictures_2739.jpgMon connaud,

Ce weekend, j’étais à Fromelles, Nord.
C’est que Prolo, le BFF de Pute, y vit.
Donc on y va souvent, ces deux-là, ils ont grand besoin de s’ébrouer au grand air en se bourrant la gueule. Le kif, c’est de traîner à Bruxelles et de rentrer complètement schlass.
Prolo et Pute, c’est un peu Laurel et Hardy en version sale.
Je dois te dire que j’adore Prolo, il est cultissime mais je peux pas le dire trop fort rapport à Pute qui croit que je veux lui voler son copain.
Entendons-nous bien, normalement, Pute devrait être jaloux et craindre que je ne veuille me taper son BFF mais non. Pute, il a juste peur que je devienne la BFF de Prolo, quand j’te dis qu’il est spécial, ce garçon…
J’adore voir Pute avec son Prolo. C’est à la vie à la mort. Ils en reviennent tellement pas de s’aimer à ce point que parfois ils en pleurent. Là, tu pictualises une armoire Normande un peu chauve et un  grand zigue chevelu de 2m02 qui tombent dans les bras l’un de l’autre. Moi, cette amitié virile m’émeut au plus haut point.
Bref, depuis qu’il va être père, Prolo se rend compte de plein de choses comme du fait qu’il va mourir un jour et ça le rend quelque peu hostile à l’égard des mères et des femmes enceintes. Ajoute à ça la franchise de ma réponse quand il m’a demandé si je considérais qu’il avait un problème l’alcool, alors même qu’il tétait une bouteille de pif avec toute la dévotion du culte,  t’auras la température de son affection pour moi ce weekend.
Hostile, je te dis. Et aviné.
Il s’est donc fait fort de traumatiser mon fils, il a le droit, il est parrain.

« Prolo: De toute façon, on est pas responsable du bonheur de sa connasse…
Pute: Certes. Si t’as envie de bouter, c’est rendre service à ta sardine que de la tromper. Parce que si t’es malheureux, c’est de sa faute. Alors moi je dis qui faut bouter tant qu’on peut et pas faire chier l’autre avec sa misère.
Prolo: Clairement. Grumeau? Viens-là, je vais t’expliquer un truc primordial.
Grumeau: Di débabebdi, ba?
Prolo: Ouais. Grumeau, t’es jeune, c’est maintenant que tu dois l’apprendre, pendant qu’il est encore temps. Les femmes, Grumeau, ne leur fait jamais confiance.
Grumeau: Pfou?
Pute: Ecoute Parrain.
Prolo: Parfaitement. Si un jour t’arrive à en bouter une, et je te le souhaite, mais fais juste en sorte que ça soit pas ma fille. Mais, bref. Admettons que t’en sers une, ne fais jamais de concession, c’est le début de la fin.
Pute: Ecoute Parrain.
Prolo: T’as compris?
Pute: Ecoute Parrain.
Vieux Félin: Vous avez conscience que ce que vous dites n’a pas de sens? Non parce que c’est bien gentil d’apprendre la vie à Grumeau mais faudrait voir à ce que ça veuille dire quelque chose.
Prolo: Ta gueule.
Pute: Ouais! Ta GEUUUUUUUULE! Femme de petite vertu.
Vieux Félin: Attention, je crois que Prolo va vomir sur Grumeau…
Pute: Mais non, t’inquiète.
Vieux Félin: Si, regarde.
Pute: Mais non, Chu. T’inquiète, il gère, tranquille.
Prolo: Parce que tu vois, Grumeau, même si j’aime profondément ma connasse. Même si Papa aime profondément Maman. Papa, il a quand même envie de baiser ailleurs. C’est philosophique.
Grumeau: Di dé déééé, babiiii zorgalié prfi!
Vieux Félin: Oui, c’est sûr c’est philosophique.
Grumeau: Pouffmina viv érette, jabdi lo.
Prolo: Si t’as le choix entre rester par obligation ou aller voir si le gazon est plus vert ailleurs, ne t’embarrasse pas de responsabilité. Fais-toi plaisir, mon coco.
Pute: Rhoooo, Prolo, t’es trop pédagogue.
Prolo: Mais qu’est-ce que tu veux, j’adore les mômes !
Pute: Ils te le rendent bien, mon ami.
Vieux Félin: Bon  maintenant vous arrêtez vos conneries, vous faites peur à Grumeau.
Grumeau: Babaaaaaaaa ! Puta babaaaaaaaa !
Prolo: Rhoooooo regarde ça Pute! Il parle arabe on dirait!
Vieux Félin: Nâ’din’bâbâke. Et ta mère? Elle parle arabe?
Grumeau: Zogu didié guje drozi? Babaaaaaaaaa!
Vieux Félin: C’est malin, vous l’avez fait chialé !!!
Pute: Oooooh Grumeau! Papa, il aime Maman!
Vieux Félin: Papa, il est à 2.8grs
Prolo: Véaif’, tu sais quoi?
Vieux Félin: Quoi?
Prolo: J’adore ton fils, j’adore ton mec, elle est au poil ta famille.
Vieux Félin: C’est ça. Vous permettez, je vais essayer de réparer vos conneries avec une séance intensive d’histoire niaises.
Pute: Mais non mais pars pas!
Prolo: Allez! Fais pas ta pute, salope!
Vieux Félin: Bourrez-vous la gueule et faites pas chier mon fils.
Prolo: Oh si on peut plus passer un moment privilégié avec son filleul.
Pute: Mais quelle connasse.
Prolo: C’est bien c’qu’on disait…
Pute: Les mères…
Prolo: C’est le mal…
Pute: Les mères…
Prolo: C’est toutes des catins. »

Publicités