https://i1.wp.com/www.femina.ch/files/u5/32-mauvaiscoup-500.jpg

Y’a de ça pas longtemps, je discutais avec un ami à propos des choses du sexe. Oui parce que j’adore parler des choses du sexe avec mes amis, ma psy, voire avec les gens dans la rue, ça m’arrive. Donc disais-je, nous parlions, moi surtout, parce que mon ami s’est révélé un peu prude sur le sujet, genre il voulait pas trop m’en dire de ses expériences particulières, le salaud, donc disais-je finalement, JE parlais des choses du sexe et plus précisément de mes expériences les plus ridicules.
Puis j’ai réfléchi, parce que ça m’arrive aussi, et je me suis rendue compte que je pouvais très facilement faire un top 10 de mes pires amants. Et là tu te dis que si je peux faire un top 10 des pires amants du monde de mon passé, c’est que je suis rien qu’une grosse salope sans âme qui baise à tire larigot. Sache que ça n’est qu’à moitié vrai…
Aussi, dans l’optique de garder mes trois lecteurs assidus, vais-je réduire la liste pour n’en faire qu’un modeste top 5, comme ça, tu peux de nouveau me respecter sans mauvaise conscience.
Elle est pas magnifique la vie?
Le truc avec l’amant merdique, c’est que c’est un peu comme un môme qui fait une connerie, t’es pas contente mais tu peux pas trop lui en vouloir…
C’est pas de sa faute.
Je ne suis absolument pas convaincue par ce que je viens d’écrire.
Aujourd’hui donc, je me venge un peu, je sauve l’honneur de tous mes « C’est pas grave, mais si, c’était génial ».

Ouvre tes yeux très fort.

Numéro 5: L’intellectuel qui te fait l’amour par l’esprit.
Appelons-le Joël. Joël est un passionné de littérature. Joël t’assure qu’il lit Les Confessions, de Montaigne. Autant te dire que Joël est aussi intellectuel que je suis engagée politiquement. Laissons Joël se persuader qu’il est très intellectuel parce que c’est très marrant à regarder, à entendre, c’est un peu une joie de tous les instants.
Quand vient le moment où Joël te dit qu’il voudrait « oindre ton corps d’huile d’argan et te faire l’amour tel Julien Soral à Madame de Reynald. » t’es trop juste incapable d’opposer une quelconque résistance. Le problème c’est que Joël n’a que du Puget dans son placard mais qu’à cela ne tienne, ça peut être sympa. Après t’avoir enduit le corps de zit zitoun à laquelle se sont ajoutés divers débris alimentaires qui jonchaient nonchalamment ses draps d’intellectuel, Joël te demande de prendre la position du Lotus. Tes fesses te démangent horriblement. Là Joël prend sa tête entre les mains et te dit qu’il te pénètre sauvagement. T’es perplexe, parce qu’il se tient à un mètre de toi.
Joël attend que tu jouisses par la pensée. Bye, bye Joël.
Numéro 4: L’endurant.
T’as décidé de t’offrir à l’endurant parce que c’est le plus beau mec de toute la Création, tellement beau que limite, il est même pas sexué. Appelons-le Seine. Seine a tout d’extraordinaire. Un prénom extraordinaire, un visage extraordinaire, un corps extraordinaire, un humour extraordinaire, un sboub que tu sais même pas que ça existe. Bref, tu paierais limite Seine pour qu’il te fasse l’amour, là, tout de suite, dans la rue Marx Dormoy. Laisse-moi te dire que tu frétilles sévère. Seine te dit qu’il veut te faire jouir cent fois. Là encore t’es perplexe et du coup, tu le trouves un peu prétentieux. Mais peu importe, tu veux absolument savoir de quoi il retourne.
Une heure et demi plus tard, Seine est toujours en train de te culbuter. Tu te demandes si ce mec va jouir un jour. Il te dit qu’il veut te faire jouir comme jamais et là, t’as très peur pour ton vagin, qui est à la limite du craquage. Même si tu viens de simuler environ 75 orgasmes, il ne semble pas vouloir te lâcher. Finalement, tu lui dis: « Je suis désolée, faut que j’y aille, j’ai judo. » Plus jamais de ta vie tu le rappelles.
Numéro 3: Le désolé.
Avec le désolé, c’est une histoire de chimie des corps. T’as envie de te l’étaler sur du pain frais. Il a envie de t’avaler toute crue. Vous avez super envie l’un de l’autre et vous vous dites que ça ne peut être que formidable. Appelons-le Vivien.
Problème, après le langouillage qui va bien, tu serais déjà prête à balancer ta mère à la Gestapo tellement t’en peux plus. Vivien a une gaule monumentale, t’as jamais été aussi heureuse de ta vie, et ton corps, il te dit déjà merci.
Au moment de se mélanger pour de vrai, pouf, plus rien chez Vivien. Mais rien. Vous faites une pause, tu ronges tes ongles jusqu’au sang. Vous réessayez. Langouillage bien, gaule bien et de nouveau, patatra. Vivien se met à pleurer. Il te dit qu’il a jamais ressenti ça pour personne et que ça le perturbe d’imaginer qu’il puisse te posséder. Moment de gêne intense. Au bout de la sixième tentative, t’as mal partout tellement t’es frustrée, t’en peux plus d’entendre « Désolé, je suis vraiment désolé. Navré, je suis vraiment navré ». Tu te casses, tu maudiras la vie pendant 15 jours.
Numéro 2: L’ado slash surfeur slash guitariste.
Appelons-le Jonathan. Tu as rencontré Jonathan sur une plage de Cabourg l’été de tes « t’es beaucoup trop jeune c’est hors de question ». Il avait la peau hâlée, les cheveux mi-longs, une plaque Gun’s&Roses et un body sous le bras. Jonathan, c’est ta tou-toute première fois. Jonathan te dit que tu es belle comme sa mère (Jonathan est séfarade). Tu ressens ce mélange de peur et d’excitation dont Jeune et Jolie, ils te parlaient tout le temps. Tu es prête à te faire péter la capsule, tu vas devenir une femme. Jonathan met du Mariah Carrey. Jonathan éjacule avant la fin de la première piste. Tu dis « Quoi c’est tout? » il dit « Putain c’était trop bien… t‘as aimé, hein…»
T’as comme l’impression de t’être fait enflée. Pas grave, tu tromperas Jonathan avec un bidasse en Fiat Panda qui fume du shit et qui te laisse conduire.
Numéro 1: Le gros branleur de sa race.
Tu ne te souviens même plus comment tu as rencontré le gros branleur de sa race. Appelons-le Jean-Karim. Jean-Karim te dit qu’il s’appelle Meck et que c’est l’abréviation de Ménélik. Il te dit qu’il est touareg et que c’est un Enfant Indigo envoyé sur terre pour faire jouir toutes les femmes. Jean-Karim adore taper sur ses djembés en chantant Ivory Madonna. Jean-Karim fabrique des sexe-machines à ses heures perdues. Comme t’as toujours adoré les jouets coconne que tu es, bah t’y vas. Le problème c’est que Jean-Karim ne veut pas prêter ses jouets. Jean-Karim veut que tu joues avec la bûche qu’il a entre les jambes. Pendant tout le temps (infini, mix avec l’endurant, ils sont frères, c’est pas possible) où tu baises avec Jean-Karim, tu te rends compte qu’en fait, il se branle. Jean-Karim adore encourager sa bûche et ça prête parfois à confusion quand il dit « Oh qu’est-ce que t’es bonne, qu’est-ce que t’es belle, qu’est-ce que t’es dure !!!». T’as l’impression qu’il veut du mal à ton utérus et quand tu te met à pleurer de douleur, il se rend compte que t’es toujours là et il assène « Oh, elle est mignonne, elle pleure de joie! ». Le temps que Jean-Karim aille vérifier dans la salle de bain que sa bite fait toujours 33cm, tu pisses sur son lit, tu crèves ses djembés et tu te barres très très très très loin.

Voilà, bande de petits sales, vous savez tout. Si par le plus grand des hasards certains venaient à se reconnaître dans ses lignes, sachez que je ne suis absolument pas désolée mais que finalement, je ne vous en veux pas.
Les mauvais coups, c’est comme les enfants, c’est juste pas leur faute.

Publicités