Nan mais moi je voulais juste être rousse pour changer.
Telle que tu me vois là, je pleure à chaudes larmes.
Mais viens par là que je t’explique depuis le début.
Le bavard j’y fous jamais les pieds, ça fait quinze ans que je ne me suis pas fait couper les tifs rapport à ce que j’ai une sainte horreur qu’on me coupe les tifs.
Là, je sais pas trop ce qui m’a pris. Vanité, haaaaaaaaaaaaaaaaargh. Je le confesse, petit sale, je voulais faire ma bonnasse.
J’avais pris rendez-vous pour une couleur mais quand même je suis pas folle, je demande un truc qui dure pas. J’arrive ce matin à l’heure prévue et suis accueillie par une bombe sexuelle en forme de Lady Gaga avec un chignon qui faisait un nœud.
Bon. J’avais toute confiance en elle, la fille elle t’inspire trop confiance, t’as envie de jouer au sept familles ou aux mille bornes avec elle.
Bon.
Je m’installe et je choisis une couleur trop de la balle qui s’appelle « Marron-Miel » mais c’était selon moi un blond vénitien. Je sais pas pourquoi maintenant toutes les teintes doivent donner l’impression de pouvoir être bâfrées.
Bref.
Elle me fait la couleur en me taillant le bout’d’gras. Est-ce que j’ai des enfants? Ouais. Combien? Deux. Oh bah vous êtes jeune! C’est une façon d’voir les choses, et vous, vous avez des enfants? Non et c’est « aussi mieux », je peux admirer ceux des autres. Vous avez des photos? De mes enfants? Bah non, je les vois tous les jours.

Après, elle part faire une autre couleur à une autre dame et en attendant, je regarde l’apprentie nettoyer la vitrine du salon avec une espèce de grande perche avec une raclette au bout. Elle s’en fout partout, l’apprentie. Et puis elle finit par se casser à moitié la gueule dans la bassine. La patronne est furieuse. Je m’emmerde ferme.

Lady Gaga finit par revenir pour me rincer. Là, elle commence à insinuer qu’elle voudrait bien me couper la tignasse.
LG: Non mais parce que ça leur ferait tellement de bon!
VF: Je vous dis que non, niet, lela, pas de ciseaux.
LG: Vos cheveux ils souffrent là.
VF: J’ai peur qu’ils repoussent plus.
LG: Mais si ils repousseront. Moi comme vous j’avais les cheveux très grands cinq ans en arrière et je voulais pas les couper. Bah je l’ai fait quand même et ils ont repoussé encore mieux.
VF: …
LG: Je vous promets que je coupe que deux-trois centimètres.
VF: …
LG: Allez, on va les couper un peu.
VF: Si vous coupez plus de trois centimètres, je vous rase les sourcils.
LG: Promis.

Là j’arrive devant un miroir et je constate avec effroi que mes cheveux ils sont pas du tout Marron-Miel. Je vois surtout beaucoup de rouge sur le sommet du crâne.
Lady Gaga me dit que c’est normal, que c’est parce qu’ils sont mouillés.
Elle commence à couper une mèche et je hurle:
VF: Mais enfin Cindy, bordel, on avait dit qu’on coupait que trois centimètres !!!
LG: Mais ça fait que trois centimètres!
VF: Tu te fous de ma gueule? Attends bouge pas (je sors mon paquet de clopes et ramasse la mèche pour comparer). Tu vois Cindy, cette mèche est plus longue que mon paquet de cigarettes. Tu fumes, Cindy?
LG: Ouais.
VF: Crois-tu que tes clopes mesurent trois centimètres? T’en as coupé au moins 12, là!
LG:…Ouais.
VF: Sourcils, Cindy, sourcils…
LG: Ouais…
Elle continue de couper mais par petits bouts, pour m’endormir. Je ne m’en rends pas encore compte tellement que j’hallucine sur la couleur de mes cheveux.
Je la relance sur l’aspect de mon capillariat et elle fait genre elle a un truc urgentissime à faire et se casse sans autre forme de procès.
On me refile l’apprentie qui s’est entre-temps séchée et à qui je fous apparemment une trouille bleue.
L’apprentie se lance dans l’entreprise périlleuse qu’est me faire un brushing.
A: Ils sont beaux vos cheveux mais qu’est-ce qu’ils sont crépus! Vous avez des origines?
VF: Si j’ai des origines… Si j’ai des origines? Non, petite padawan, je suis née de nulle part.
A: Padaquoi?
VF: Rien. Non mais sérieusement ils sont très très rouges là mes cheveux et pis par partout.
A: Non mais c’est parce qu’ils sont mouil….
VF: Arrêtez à la fin! Même secs ils seront rouges bordel !!
A: Mais euh, mais euh, c’est des reflets, c’est la lumière…
VF: Dans ton cul la lumière! C’est pas Marron Miel, j’viens pas chez vous pour ressembler à une truite arc-en-ciel nom de Dieu d’merde!!!
La patronne se radine.
P: Quel est le problème?
VF: Le problème c’est que j’ai les cheveux rouges sur le sommet du crâne et châtains sur la longueur.
P: Non mais c’est la lumière qui fait ça et pis vous savez, une couleur c’est jamais vraiment uniforme et pis vous avez pas de barre. Regardez c’est exactement la même couleur.
Là elle me prend une grosse touffe et me la colle en travers de la gueule pour que je vois plus rien du tout.
VF: Bas-les-pattes! Une couleur pas uniforme? Vous voulez dire qu’on peut pas attendre d’entrer chez un coiffeur pour ressortir avec les cheveux de la même couleur un peu partout???
P: Je dis que c’est homogène, attendez qu’ils soient secs et vous verrez à la lumière…
VF: Vous me faites chier avec votre lumière, je vois à peu près, j’ai même une vue de merde et pourtant je vois très bien que je suis bicolore.
P: Vous voulez qu’on vous les décape?
VF: Mais ça va pas bien, non? Cindy! Amenez-moi Cindy!
LG: Faites-moi confiance, je finis de vous coiffer et vous verrez vous serez très contente.
VF: J’vous faisais confiance!
LG: Oh crotte à la fin, taisez-vous, si vos tifs faisaient pas 1.50m les racines auraient peut-être moins pris vu que j’ai mis vachement de temps pour tout faire vos cheveux. Faites-moi confiance. De toutes façons ça part. ça se verra moins après un shampooing.
P: Ca c’est vrai une couleur est toujours plus belle après un shampooing.
VF: Vot’gueule, vous!
Lady Gaga finit son brushing et non, c’était pas mieux sec, c’était pas mieux à la lumière. Et là, je me lève et je me retourne. Je constate avec horreur que cette pute m’a coupé plus de quinze centimètres.
LG: Alors vous êtes contente?
VF: Je te hais, Cindy!
LG: Vous êtes très belle.
VF: Te fous pas de ma gueule ! J’ai pas la tête d’une belle fille, j’ai la tête d’une conne qu’aurait head-fucké une vache en menstrues.
LG: Quoi?
VF: Il va sans dire que je ne paie pas, tu t’en doutes.
LG: Même pas un peu?
VF: Sois satisfaite que je ne te marrave pas la gueule. Parce que t’as un joli chignon.

Je suis rentrée chez moi.
Pute n’a rien dit.
Pute était trop occupé à se taper sur les cuisses en me montrant du doigt.
Je suis très triste parce que mes cheveux me chatouillent plus le cul.

La morale de l’histoire c’est que un: Cindy est une grosse pute et je compte bien lui raser les sourcils un de ces quatre et deux: PLUS JAMAIS JE NE REMETS LES PIEDS CHEZ UN COIFFEUR.

Publicités