Normalement, j’étais partie pour te parler de la disparition du boule de Jennifer de Koh-Lanta mais voilà, tu devras attendre parce qu’il y a plus important. Hier donc, j’étais tranquillement chez moi à m’emmerder comme un rat mort ; cherchant à exhumer de ma pile de dévédés crasseux Le Journal de Bridget Jones, histoire d’achever ma dépressitude lundinienne. Et puis, je me suis souvenue que j’attendais un courrier urgent, je suis donc descendue quérir mes missives. C’est là, hétéroclite, entre un flyer et un courrier de la Générale des eaux que je l’ai trouvée, pliée en quatre, sans enveloppe.

Mais vois plutôt…

Moi d’habitude, quand je reçois du courrier de lecteurs, c’est toujours très sympa à base de jettage de gerbes de fleurs. J’avais donc entre les mains ma première lettre d’injures.

Ma première lettre d’injures.

Première réaction : crise d’angoisse + demi lexomil + appellage de ma soeur avocate histoire de me plaindre à base de rhalala t’as vu, hein ? T’as vu ?

Que m’a dit ma brillante soeur avocate ? En substance : T’occupe pas de cette pro-life, y’a pas de menaces, laisse filer ET N’EN PROFITE PAS POUR ÉCRIRE UN ARTICLE LÀ-DESSUS CE SERAIT LUI FAIRE TROP D’HONNEUR.

Le problème c’est que j’écoute JAMAIS les conseils de mes proches. De parfaits inconnus, oui. Mes proches, non. Pute, il m’appelle Tiger Wood.

La première personne que j’aie soupçonné, c’est ma belle-mère. Mais il n’y avait pas de trace d’expressions telles que « Deut’façons » « Tu rends compte » et autres « vicieuse garce ». De plus, ma belle-mère n’utilise pas le verbe corrompre, ni l’adjectif exécrable. Elle, elle dit juste dégueulasse.

Un fake ?

Maybe. Mais encore faut-il que cette personne connaisse le code de mon immeuble. Il est désormais gardé par des robots tueurs armés de tronçonneuses et par Pute aussi.

Un ami ? Non, attendu qu’ils sont éparpillés aux quatre coins de la France et du Monde.

Quand Pute est rentré, je lui ai tendu la missive et on a explosé de rires. Pute parie sur une vieille de l’immeuble. Moi, je dis que je ne sais pas qui a écrit ça mais néanmoins, je ne peux résister à l’envie de répondre :

Chère Madame,

Z’êtes contente, je parle de vous ?

Bien.

Premièrement, je suis ravie de t’envoyer lire cet article histoire que peut-être, tu fasses un arrêt cardiaque. Oui, je suppute que tu es vieille, seule et que tu sens le pipi. Parce que je suppute aussi que tu as eu tous les gosses qu’on a pu te planter dans le tiroir et que donc, niveau vessie, doit y avoir comme qui dirait des fuites. Ou alors, pour continuer joyeusement dans les hypothèses de comptoir: tu n’as pas pu avoir d’enfant, tes ovaires étant peut-être secs comme le Sahel.

Ou pire, personne n’a même eu l’idée de t’en faire.

Une chose est sûre vieux tromblon, tu as un sérieux problème.

Alors oui, je suis une grosse traînée qui raconte son avortement (j’ai tiqué sur ton emploi du pluriel) sur mon blog et alors? Y’a des live-tweets d’accouchement mais y’a pas moyen de dédramatiser un peu l’avortement?  Je t’emmerde.

« Vous êtes une tueuse de bébés » Déjà, vieux veau, le terme approprié c’est embryon. Alors oui, je suis une tueuse d’embryons et tu sais quoi? Quand je pense que je devrais avoir un enfant de dix ans aujourd’hui, je pense que je ne pouvais pas prendre une meilleure décision. Quand j’imagine que, sans avortement, je serais en passe de démouler des jumeaux, je bénis le ciel que les gens dans ton genre n’empêchent pas l’avortement d’être un droit.

« Vous corrompez les français » T’as tort, je fais aussi un carton au Maghreb.

« Vous n’auriez pas dû avoir des bébés » Tu veux savoir pourquoi je tombe enceinte aussi facilement? C’est peut-être parce que je suis en vie et que du coup, je suis peut-être bien l’utérus le plus apprécié des spermatozoïdes.

Malgré l’absence d’une partie de mon système reproductif je sais une chose: je PEUX faire des enfants. J’en aurai d’autres, je ne compte pas m’arrêter là. Et si je tombe encore enceinte sans le vouloir, j’avorterais ENCORE.

J’ai aidé des filles grâce à mes insanités.

Tu n’existes pas.

 

PS: Lire FUCK YOU CUNT sur la photo.

 

Publicités