Je sais pas pourquoi mais Pute m’inspire tout particulièrement en ce moment.

C’est un peu My Own Private Lonesome Cowboy.

Tu vois, parfois c’est ma belle-mère, parfois ce sont mes crobes, d’autres fois c’est cette grosse faux-cul de MLGFC. Mais là, c’est lui. C’est le parfum du mois. De la semaine, on va dire.

Je pourrais t’en écrire des tartines sur ce type. Sa relation particulière avec son con de chien, sa relation toute particulière à la forêt. Sa relation quasi-amoureuse avec Prolo. Ou comme ce soir où après quand même 7 ans de vie commune, j’ai appris que Pute avait apprivoisé un corbeau, qu’il avait appelé Corbeau. Pourquoi on en est venus à parler de ça ? Ah ouais, parce que ma belle-mère a eu l’idée lumineuse d’acheter une poule à Grumeau. Oui, une vraie poule. Donc, le corbeau.

VF : Tu déconnes ?

P: Bah non.

VF : C’était quand ?

P: Je sais pas… 2003 ?

VF : Mais on était ensemble en 2003 !

P: …

VF : Bah raconte !

P: Bah je l’avais recueillis dans son nid et je lui donnais à bouffer.

VF : Ouais…

P: Et il venait se poser sur mon épaule et tout, je l’emmenais partout. J’appelais, je disais « Hey, Corbeau! » et il ramenait sa trombine. C’était bien.

VF : Et qu’est-ce qu’il s’est passé ?

P: Bah après je suis venu te rejoindre à Paris. Donc, je l’ai emmené en forêt pour le perdre.

VF : Perdre un corbeau en forêt… Éblouis-moi, tu fais comment ?

P: Ta gueule. Bon ça n’a pas marché. Il est revenu chez ma mère qui lui donnait plus à bouffer. Parfois quand je passais chez elle, je le voyais. Il était tout miteux et il avait l’oeil sale et un peu pathétique, cloche, tu vois? Je suis revenu et je l’ai reperdu en forêt. Et puis, ma mère m’a dit qu’il s’était fait marrave la gueule par les autres corbeaux. Voilà … Je l’ai plus jamais revu.

VF : Tu pleures ?

P: Ta gueule.

ÉDIFIANT, je dis. Là si tu es une femme, tu te dis peut-être « HAAAAW » Attends un peu.

[Note pour plus tard : penser à écrire une Méthodologie de Pute, l’Encyclopédie qu’elle t’apprend tout sur lui.]

Mais cloisonnons, veux-tu. On va s’en tenir aux femmes

Pute aime les femmes.

Pute aime toutes les femmes.

Enfin, spécialement celles qui sont bonnes… Si en plus il arrive à déceler cette légère pointe de bêtise mignonne-slash-excitante, il t’en ferait des poèmes et odes. Il a plein de théories bidons sur les femmes, comme celle-ci : « Une femme ne peut pas être très belle et très intelligente sinon ça perturberait l’équilibre entre les planètes. Si elle est très belle, il faut forcément qu’elle soit un peu conne. »

Il est bourré d’aphorismes tels que « Si une femme n’est pas belle à 15 ans, elle ne le sera jamais. » ou « Si une femme a les sourcils qui se rejoignent très légèrement, tu peux être sûr qu’elle a une belle chatte »

Oui, Pute peut deviner la beauté d’une chatte à la gueule de sa propriétaire. C’est gênant quand on se ballade dans la rue.

Ou « Si une femme a un petit front alors c’est une chaudasse de première . En revanche, celles qui ont un front large sont des goinfres mais elles baisent mal. »

Moi la plupart du temps, quand il m’adresse la parole, je ne réponds pas parce que ça m’estomaque.

Pute aime les femmes.

Mais oh tiens comme c’est bizarre, Pute n’a pas d’amie. Pas une seule. Même pas des copines.

Parce que « les femmes sont des êtres vils qui sont infoutues d’entretenir une quelconque amitié attendu que leur degré d’évolution dépasse à peine celle de la hyène des steppes »

Parce que « les femmes sont des louves déguisées en agnelles ».

Parce que « De toutes façons, les femmes sont barbares. »

Parce que « Dis-moi un peu qu’est-ce qui est plus fourbe qu’une gonzesse ? Sa mère. Ah Ah! »

Une fois je lui ai demandé :

VF : Mais alors moi, je suis plus belle ou plus intelligente ?

P: Pense à ce que tu préfères entendre et choisis l’autre, t’auras ta réponse.

VF :…

P:…

VF: ‘culé!

Là, tu te demandes sûrement pourquoi je vis avec un homme qui sort des trucs pareils en se grattant nonchalamment l’anus.

T’as pas tort de te poser cette question, moi aussi je me la pose souvent.

C’est peut-être parce que j’en connais pas beaucoup, des mecs qu’appellent un chat, un chat.

Ou un corbeau, Corbeau.

Publicités