Cher Vieux Félin,

Depuis le temps que j’arpente ton blog, j’ai eu tout le temps de constater à quel point tu savais mettre le doigt dans le cul (là où ça fait mal quoi… utilisons des métaphores…)…

Face à la justesse incroyable de tes commentaires; il me paraît naturel et légitime de me retourner vers toi pour t’expliquer mes « problèmes »… Alors si tu as deux minutes, endosse le costume de cet abruti de Cupidon et lis mes sages paroles :

Déjà, pour délimiter le contexte, je suis un mec de 24 ans, beaucoup plus attiré par l’exhalaison de la poutre à Bamako que les Miasmes vaginaux… Mais bon, je l’ai pas choisit, si je l’avais choisit… enfin bref, c’est pas le sujet…

Après 4 ans de relation (oui oui je sais ce que tu vas dire, j’ai commencé jeune), voilà qu’un beau matin, mon mec débarque dans la chambre et me dis « Ciao, j’me casse, Hasta la Vista, Baby… ».

Tu l’auras compris, il m’a largué comme une sous-merde… Monsieur venait de se réveiller avec la certitude éhontée que lui, son truc, « C’est la Chna’ke!!! »… Ben oui bien sur, après 4 ans de relation…. T’en as mis du temps, Connard…

1ère question : On a souvent entendu parler de mecs qui virent leurs cutilles (hétéro deviennent homo), mais le contraire… :S tu as déjà vu ça ? Soit Connard est complètement névrosé, ou soit j’ai un fort pouvoir « d’hétérohisation» et ça, c’est moins génial. Si Pute vire PD, amène le moi, il le restera pas longtemps. Qu’en penses tu ?

Alors, après bien sur j’ai fait le deuil quoi, merde, j’ai 24 ans… alors ben finish, plus question de me maquer avant un bon moment… Mais bon, mes hormones sous un bras et mes couilles de l’autre, me voilà parti à la chasse, voici ce que j’ai « péché » (Anonymat oblige…):

  • Le Tunisien (appelons-le… « Bamako » tiens…)…
  • L’agent immobilier (lui, ça sera…. « Le Corse qui n’est pas Corse mais qui croit trop qu’il en est Un »)
  • Le Trop gentil (lui, il s’appelle « Pétale »… ou « Pédale », comme tu préfères…)

Après une semaine à fréquenter ces messieurs, voilà ce qu’il ressort de ma sexualité récente :

  • « Bamako » est bien gentil mais il a pas compris qu’il DEVAIT se servir de sa poutre…. Trop romantique, il a préféré mater un film à la con avec Victoria Abril, plutôt que me montrait l’objet de tous mes désirs…
  • « Le Corse qui n’est pas Corse mais qui croit trop qu’il en est un » m’a pris pour un punching ball…. Enfin j’v éviter les détails pour éviter de choquer les âmes les plus faibles… Mais crois moi, à la fin, il restait du Tartare de Blobfish
  • « Pétale »…Oh il est trop mignon… C’est une petite pétale… et comme toutes les petites pétales, tu as envie de le foutre sous ta semelle et l’écraser jusqu’à temps qu’il reste pédale… euh, quedal pardon… Bref, au bout de 2 jours, il m’a avoué ces sentiments… Tu vois le genre ?

PS/ A préciser que ces gens ont tous la trentaine passée…

Alors,

2ème question : Moi j’ai envie de dire « What’s the motherfuckin’?? What’s happen in my fuckin life ?? »… Bon tu vois le genre, à ton avis, c’est quoi mon problème à part attirer des cas sociaux ??

Merci d’avoir pris le temps de me lire… J’espère que toi ça va et que tu tiens le coup avec tes soucis…. Be strong!

Je t’embrasse fort,

Luv your blog.

Cordialement,

Blobfish

Cher Blobfish,

Par où commencer ? Ma tête tourne à la lecture de cette missive.

« à quel point tu savais mettre le doigt dans le cul (là où ça fait mal quoi… utilisons des métaphores…)… » D’accord, je pars du principe que tu es gay mais que tu considères un doigt dans le cul comme un acte douloureux. Ça a un petit goût de fake mais what the hell, c’est pas entièrement pour me déplaire.

Ah oui, bon, il faut que tu saches qu’à peu près 1000 frifris vont te détester aujourd’hui. Mon frifri à moi te hait, sache-le aussi. Mon esprit te pardonne cela-dit.

« Miasmes vaginaux »

Rookie mistake.

Comment veux-tu que je te délivre mes conseils avisés si direct au bout de deux lignes, tu traites ma chatte ?

Le vagin, c’est juste la plus belle chose au monde avec Nick Cave et la crème fraîche. Contrairement à ton rond, mon cher Blobfish, le vagin est auto-nettoyant. Sans vagin, tu ne serai pas là. Le vagin est à traiter avec crainte et respect et fascination. Et préférer la poutre de Bamako (tu sais que c’est une ville, hein, Bamako, parce que « poutre à Bamako » ça fait « poutre à Roger » et je veux dire, grammaticalement c’est une hérésie) n’est pas une excuse.

Ok.

C’était quoi la question ?

Une question de cuti.

Je ne sais pas ce que tu vas en penser mais avoir une relation de quatre ans avec un homme, ou un blobfish en l’occurrence, ne représente en rien la preuve que ton ex compagnon était gay. Il est tout à fait possible que l’homme en question tombe amoureux quel que soit le sexe. Pour te dire, j’ai eu des relations avec des femmes, plusieurs, une dizaine et bah tu sais quoi ? Je ne suis ni homo, ni bi. Ce sont les personnalités qui me plaisent. Ça ne m’empêche pas d’être 100% hétérosexuelle. Je connais des gays qui ne rechignent pas au tapage de motte quand l’occasion se présente sans pour autant douter de leur sexualité. Les hommes qu’on voit quitter femme et enfants pour s’installer rue des Rosiers ne le font pas parce qu’ils se découvrent un matin homosexuels. Ils se réveillent un matin avec l’envie de l’assumer. Or, dans ce cas précis, il me paraît délirant de ne pas assumer son hétérosexualité. Bon, je ne suis pas un mec gay donc difficile d’être objective.

Plusieurs options, donc :

  1. Il t’aimait, il ne t’aime plus.
  2. Il a inventé cette histoire parce qu’il n’avait pas de raisons avouables pour te quitter.
  3. Tu as inventé cette histoire, en fait tu es une vieille femme dans le fin fond de la Beauce et ton bled vient d’acquérir l’ADSL.
  4. Tu es Le Velu.

L’autre question :

Ah ah ah la petite rengaine de « je les attire » et la grande histoire de la mauvaise foi.

Je croyais que c’était essentiellement un truc de filles de dire « je les attire : les salauds, les cons, les gays ». Donc pure mauvaise foi, pourquoi ? Parce que c’est toi qui les choisis mon chéri, pas le contraire. Visiblement, tu penses avoir un problème pour choisir tes partenaires. A savoir lequel, je n’en sais foutre rien. Mais est-ce grave ? Tu dis que c’étaient des plans cul. Ç’aurait été autrement plus emmerdant si tu cherchais à te caser mais ce n’est pas le cas.

Mon conseil : baise comme un damné et finis par retomber amoureux.

C’est tout le mal que je te souhaite.

Je te laisse aux bons soins de mes géniaux commentateurs pour la suite.

Peace.

VF.

Publicités