Bonjour le félin!

Je parcours ton site depuis quelques semaines et il me plait beaucoup (oui j’aime faire de la lèche)…

Je voulais te poser une question, ou plutôt t’exposer mon problème (qui en soi n’en est pas un, mais passons…).

Je suis depuis peu célibataire, je suis jeune et sort d’une relation de quatre ans avec un gremlin que j’aimais beaucoup et puis qu’un jour ne n’aimais plus . Jusque là tout baigne, mais le truc, c’est que le gremlin moi, j’avais 15 ans quand je l’ai rencontrée, plutôt fumée et vierge de toute perversion…

Aurais tu donc un petit guide ou une liste des trucs a faire ou ne pas faire après une relation dont on sort jeune, inculte sur le plan drague et sur le mode de fonctionnement général des autres mecs (je parle des 4 milliards d’autres gremlin potentiellement baisables)…

Merci de répondre a ma question, bon samedi soir!

Faustine.

Salut Faustine

Alors voilà, tu as de la chance. J’étais tranquillement en train de dormir quand MES DEUX MÔMES se sont mis à être malades en même temps, je suis donc levée à 4h00, alerte et prête à en découdre avec n’importe quoi. Comme la dernière fois qu’ils étaient malades et que j’ai écrit un article, j’ai promis un truc que je ne compte pas tenir, ta missive tombe à point nommé et je me fais un plaisir de te répondre sur le champ.

Par contre, je décline toute responsabilité quant à la pertinence de mes conseils à cette heure indue où, dans une vie rêvée, je me coucherais au lieu de me lever.

Bref, quel est le problème ?

Ah oui, tu es jeune. Félicitations.

Sache que par principe, je te déteste.

Tu es jeune et tu sors d’une relation de 4 ans. Toute la presse féminine te hurlerait de prendre du temps pour toi, de rester un moment seule, de te reconstruire avant de vouloir construire autre chose blablabla. Heureusement, je ne suis pas la presse féminine aussi, je vais simplement te dire ce que j’aurais fait à ta place, à 19 ans. À 19 balais, on est pas censé faire les choses correctement et c’est ça qui est bien. Veinarde.

La relation longue et stable quand on a 15 ans c’est très bien, ça fait très 19ème siècle mais si tu as eu le malheur d’être aussi fidèle qu’un herpès, il est possible que tu sois passée à côté de certains trucs comme… je sais pas… l’orgasme. Il serait de donc de bon ton de te taper autre chose, histoire de t’assurer que tu as tout compris comment c’est fait.

Pour ce faire, il me semble judicieux de respecter quelques fondamentaux, en vrac et sans logique aucune :

  • Tu peux en connaître des tartines sur les hommes, à partir du moment où l’un d’eux éveillera vraiment ton intérêt, tu ne sauras plus comment ça marche. Oui c’est une plaie mais c’est comme ça. Pars donc du principe que tu ne sais rien, c’est plus sûr.
  • Ne suis AU GRAND JAMAIS un garçon qui porte un chandail noué par les manches sur les épaules, surtout s’il porte aussi un polo manches courtes. Tu ne veux pas savoir pourquoi.
  • Si tu bois, ne laisse jamais un garçon t’apporter un verre, passe par le/la serveuse ou par toi-même, au bar.
  • Couche le premier soir, ça t’évitera de perdre un temps précieux. Oui, tu vieillis très vite, c’est juste que tu ne le sais pas encore.
  • Évite de te taper 36 répliques de ton ex, aussi tentant que ça puisse paraître, c’est absolument inutile.
  • Choisis plutôt la nouveauté et adopte dès à présent cet adage « Il ne faut jamais dire Fontaine, je ne boirai pas ton eau ». Aussi, tu peux choisir un garçon qui n’aurait pas éveillé ton intérêt de prime abord. Tu ne rêves pas, je suis bien en train de te conseiller de coucher avec des hommes qui ne te plaisent pas plus que ça. Je suis on ne peut plus sérieuse.
  • N’aies pas trop de remords si jamais tu dois avoir recours au rebound guy, pour la bonne raison que tu seras sans doute un jour la rebound girl de quelqu’un.
  • Ah oui, golden rule, si un mec est amoureux il le dit. Voilà, t’as plus aucune excuse pour te triturer la cervelle pendant des heures avec une marguerite ou la queue d’une pomme, il m’aime un peu, beaucoup, à la folie, pas du tout. Un homme est une chose simple.
  • Ne pense pas que faire des trucs un brin avilissants interdirait à ton amant de te respecter, c’est faux.

Là, je dois te laisser, je vais abattre Grumeau pour mettre fin à nos souffrances communes. Je te laisse aux soins des géniaux commentateurs qui, j’en suis sûre, auront à coeur de compléter cette frugale petite liste. Il n’est pas impossible que j’en fasse de même au cours de la journée.

 

Peace out.

Publicités