Si tu crois que mes billets sortent de la cuisse de Jupiter, petit padawan, laisse-moi te dire que tu t’enduis d’erreur. J’aime bien cette expression, s’enduire d’erreur, j’imagine toujours un très gros pinceau. [Le premier qui me dit qu’on dit « induire en erreur » se prend une tarte dans la gueule.] Bref. Il arrive très souvent que je ne sache pas absolument pas de quoi t’entretenir et dans ces cas-là, j’aimerais bien que quelqu’un me créer un générateur de sujets d’article. Mais c’est jamais arrivé. Aussi, quand l’inspiration me fait la gueule, je demande à mes amis du web 2.0, Antoine et Le Velu, de me dire ce qu’ils voudraient lire. Immanquablement, l’un répond « je sais pas… du cul ?» et l’autre « je sais pas… démerde-toi ?». Si toi aussi tu trouves que ce sont deux amis à la con, tu peux taper dans tes mains et trouver qui répond quoi. Acculée dans mes derniers retranchements, je me vois donc obligée de demander l’avis de la Plèbe sur les réseaux sociaux et plus particulièrement Facebook et ça donne des résultats que je te laisse juger:

Je dois t’avouer que j’ai très sérieusement planché sur les pastèques mais comme j’en ai rapidement conclu que c’est un fruit à la con et que rappelons-le, mon but dans la vie étant de faire de l’AUDIENCE pour devenir enfin speakrine sur NRJ12 ou journaliste Biba ou encore choriste/danseuse/connasse dans un clip de M’Pokora, je vais plutôt te parler de cul, pour changer, sale petit sale. Et puis pour être parfaitement honnête,  mes requêtes google ne sont pas encore assez dégueulasses à mon goût…

Alors je me pose des questions sur le sujet à aborder, vois-tu? Le saphisme explorateur? Trop de boulot pour que ça ne sonne pas complètement porno. La douche dorée? Nan, sont pas prêts… Les plans à trois? Je m’endors déjà.

J’ai pas envie de parler de ma belle-mère. Pas envie de parler de Grumeau. Pas envie de parler de Pute. Rien à dire sur Culculine qui est parfaitement parfaite, normal, c’est ma fille.

Donc, moi je veux bien te parler de plein de trucs drôles et mirobolants mais là j’arrive pas à réfléchir. Attendu que je t’apporte plusieurs fois par semaine des lignes, la moindre des choses, lecteur de mes deux, serait que tu te sortes les doigts et que tu me trouves un sujet de la balle.

C’est tout ce que j’ai à dire.

Publicités