Au carrefour du rêve,

Le long de nos longues vies joyeuses,

Au fond des recoins sombres,

Tout ira bien, nous serons toujours heureux.

Au détour de nos méprises,

A la fin des croyances,

Quand sonneront toutes nos trêves retentissantes

Tout ira bien, nous serons toujours heureux.

Au bord des cauchemars,

A la surface de nos visions de monde nouveau,

A l’annonce des guerres,

Tout ira bien, nous serons toujours heureux.

Nous ne serons ni vraiment morts.

Nous ne serons ni vraiment vivants,

Nous serons toujours heureux.

 

Publicités