J’essaie de me souvenir si ça m’est déjà arrivé avant. Quand un ami te raye de sa vie. J’ai oublié.

Finalement, les relations amicales soulèvent exactement les mêmes questions que les relations amoureuses. On ne fait la plupart du temps que supposer des sentiments de l’autre en se basant sur nos propres émois. Les premières rencontres font naître une émulation magnifique quand le rire sert de mortier aux constructions d’une amitié. Une amitié que l’on voudrait longue et pleine comme une vie. La tendresse ne se trouve pas à tous les coins de rue et celui-là qui est parti, non plus.

Exactement comme s’il s’agissait de mon amoureux : il y a eu une rupture brutale et son cortège de silences, de l’incompréhension, des heures à se demander ce qu’il se passe et pourquoi. De l’inquiétude, énormément. De la peine bien sûr. Et le verdict tombe : si il y a des raisons précises à cette expulsion, elles sont tues. Je n’ai plus envie de te voir.

Ce qu’il reste en face de nous : pire que de la colère, du mépris ou du ressentiment, une indifférence totale.

Un mur de tu ne m’intéresses plus.

Tu réagis comment dans ces cas-là ?

Après avoir pathétiquement essayé de recoller les morceaux, quand tu sais que ta colère ne serait pas justifiée car comment en vouloir à quelqu’un qui se lasse simplement de toi, sans bruits, sans heurts, quand ça continue malgré tout de te faire pleurer, quand tu ne peux que constater qu’il n’y a plus rien à sauver, quand l’autre te donne des envies de gifles avec ses C’est pas grave, quand tu lui ferais mal de s’en foutre à ce point, quand ça te blesse de ne pas être aimée autant que tu aimes, quand tu as fait la liste de tous ces petits constats minables, tu donnes aussi dans le minable. C’est pas beau à voir. C’est tout sauf digne. T’as envie de crier. Tu ne veux plus jamais avoir d’ami. Tu bloques Gtalk, tu vires les photos, les cadeaux, les coordonnées. La vérité, c’est qu’il n’y a rien d’autre à faire.

Je ne sais pas si tu liras ça et honnêtement je m’en fous.

Je suis désolée de t’avoir lassé. Évidemment pas désolée pour toi. Évidemment désolée pour moi.

Je t’aimais. Connard.

Publicités