Salut,

Vous l’avez peut-être remarqué mais j’ai fermé le blog hier et désactivé mon compte Facebook. Pas Twitter parce que, soyons honnêtes, d’une il ne me sert pas à grand chose et de deux, je suis même pas sûre de savoir comment faire. Bref, j’aurais pu ignorer vos mails à base de « Pourquoi mais POURQUOI? » et autres « Faut sucer qui pour avoir accès au site? » mais comme je suis pas complètement la dernière des dernières, je me suis dit que tout ça valait bien une petite explication. Que c’était pas urbain de se casser sans rien dire.

Pourquoi je fais du laule à la base? Je ne vais pas vous refaire le couplet dramatique du « J’ai pas de boulot + ça va pas + Oh la la, la vie c’est dur ». Jusqu’à présent, tourner mes petites emmerdes en dérision me permettait de passer outre, de me marrer et j’avais la chance que ce blog fédère une communauté de gens sympa et drôles.

Mais depuis quelques semaines, j’ai plus vraiment l’énergie de tourner mes emmerdes en laule. Mes articles ont perdu en qualité, je reste de mauvais poil et l’ambiance  est devenue délétère.

Je me permets donc d’annoncer que j’arrête de bloguer un moment, le temps de me refaire un stock de blagounettes. Je le dis pour deux raisons: Parce que j’ai un esprit de contradiction tellement développé qu’annoncer que j’arrête est sans doute le meilleur moyen pour que je reprenne et aussi parce que même si je ne le montre pas des masses, je respecte suffisamment mes lecteurs pour arrêter de leur pondre de la merde jour après jour simplement pour garder la cadence.

Voilà, mes agneaux.

Merci pour vos mails et kiss sur vos genitals.

Publicités