Eh dis donc, je trouve que ça fait longtemps que je t’ai pas fait un Point-Grumeau, je suis sûre que tu crèves d’envie d’avoir des nouvelles de ma petite vérole préférée.

Tu sais quel âge il a, le monstre ? Il a trois ans et quart. Et trois ans et quart, laisse-moi te dire que c’est un âge compliqué. Et bâtard. En effet, il est suffisamment grand pour tout piger et s’exprimer, tu le verras tout-à-l’heure… bah comme il peut le pauvre, mais il est encore un peu trop quiche pour faire sa vie tout seul. C’est là que je suis censée intervenir, moi, tu me diras. Oui. Que éduquer mes enfants, ça serait un genre d’initiative de bon aloi. Mais le problème quand j’interviens, c’est que j’ai souvent l’impression d’empirer les choses.

Exemple : Je suis une feignasse patentée, je crois que c’est de notoriété publique désormais, je me foule pas la bite, jamais. Il y a quelques jours, Grumeau a commis un acte répréhensible. Un vol. Ouais. Dans une station service. La même station service où je m’étais trouvée cul nu dans une file d’attente rapport que j’avais pas fait de lessive et que la seule fringue propre qui me restait c’était un futal de grossesse, environ huit mois trop grand pour moi et qu’il n’avait suffi que de quelques minutes pour que le dit futal ne me tombe sur les chevilles. Donc voilà, merde, comme si j’avais pas déjà suffisamment de dossiers, faut que Grumeau se sente obligé de bebar des becs. Ouais c’est des becs qu’il a carotte, pendant que j’échangeais une bouteille de Coca Zéro 50cl contre la très modique somme de 3,50€. Je me suis retournée et j’ai vu sa petite tête de renard boulotter des Mentos goût Cola.

J’ai posé la bouteille de Coca Zéro la plus chère de toute l’histoire de la haute-Normandie sur le comptoir, je me suis accroupie pour me mettre à la hauteur de mon miasme et j’ai commencé bien malgré moi en ces termes :

VF : Est-ce que tu sais ce qu’on fait aux voleurs ? Moi on m’a dit qu’on leur coupait la main. Avec une voix très calme pour lui faire ENCORE PLUS peur (Et puis après je me suis rappelé que je n’étais pas mon père psychopathe.)

VF : Oublie ce que je viens de dire, j’déconne, on leur coupe pas la main. N’empêche que. C’est pas bien, Grumeau ! Regarde comme Maman elle a la chouma maintenant ! Et puis des Mentos Cola, tu pouvais pas prendre plus dégueulasse ou inutile ? Genre des Croix Bleues ou du liquide de refroidissement ? C’est pas bon, les Mentos. Je sais pas, tu vois y’avait des Kinder Bueno juste à côté. Tu connais, en plus, tu sais que Maman adore les Kinder Bueno. Putain mais y’avait des fils verts, ça c’est bon ! Les Mentos c’est dégueu. Franchement tu crains.

La dame de la station service, elle bougeait pas derrière son comptoir, elle regardait la scène avec la bouche ouverte.

Elle a fini par me demander si j’allais payer les Mentos.

LDDLSS : Vous allez les payer ces becs, ou vous continuez de vous donner en spectacle ?

VF : Grumeau, t’as de la thune ?

G: Eeeeuuuuuuuuuuuuuuh…

VF : Vide tes poches. Moi, je vous préviens, je les raque pas, c’est hors de question.

Grumeau, il demande à la dame de la station service combien coûtent les Mentos.

Comme Grumeau il parle, il parle, il parle, il parle toute la journée mais qu’il est aussi fainéant que sa génitrice, le profane n’entrave de son discours qu’un mot sur cinq. Moi-même il m’arrive plus souvent qu’à mon tour de m’écrier : « Quoi ? Qu’est-ce que tu dis Flipper ? Grumeau ? »

LDDLSS : J’ai rien compris, mon petit chou.

VF : Il vous demande combien coûtent les Mentos.

LDDLSS : 4,99€ mon bonhomme !

VF : QUOI ???

Culculine, pendant ce temps-là, elle était en grande conversation avec une paire d’enjoliveurs.

Bah même elle ça l’a choquée.

G: J’ai deux sous.

VF : Fais voir ? 4€ ? Où t’as eu 4€, d’où t’as plus que moi sur toi ?

G: Mamie.

VF : Menteur. Mamie est radine, tout le monde sait ça.

G: Si ah pas faire coquine Maman, moi ah Mamie ah Moi ah donné Mamie. Deux oeufs pondus les poules. Haha.

LDDLSS : Il est autiste votre petit ? Je suis désolée, je savais pas.

VF : Oh mais vot’gueule, vous. Il est pas autiste.

LDDLSS : Ok alors qu’est-ce qu’il vient de dire ?

VF : Répète un peu voir…

G: Pas faire coquine Maman, pas dire bêtises, moi ah Mamie ah Moi ah donné Mamie. Deux oeufs pondus les poules.

VF : Mamie t’a donné 4€ parce que sa putain de poule a pondu deux oeufs ? C’est ça, Flipper ?

G: Oui !

VF : Bon bah vous voyez. Je comprends très bien. N’empêche que vous vous touchez intensément si vous croyez que je vais raquer vos bonbons. Grumeau, je te confisque tes 4€. Pas seulement parce qu’il me manquait justement 4€ pour m’acheter des clopes mais surtout pour t’apprendre, mon fils, Flipper, que voler c’est pas bien.

LDDLSS : Vous êtes horrible.

G: Ah nan Ah pas dire ça pute Madame.

VF : Mais ça va pas bien de traiter la dame de pute, Grumeau ???

G: Ah pas dire horrible Maman !!!

VF : Oh, Flipper, c’est gentil mais Maman n’en a rien à foutre de ce que pense la dame, tu sais. Elle reçoit pas de conseils de la part de quelqu’un qui a encore des boutons d’acné passés 25 ans. Venez, on trace.

Ensuite, on est allés acheter du pain à la boulangerie. Et puis j’ai absolument pas fait gaffe, j’ai acheté une sucette en sucre pour Flipper. Je sais. NICE PARENTAL MOVE. Au sortir de la boulangerie, je la tends à Grumeau qui l’engouffre.

VF : Heeey, mais heeeey. Merci qui ?

J’ai observé a chair de ma chair dans le soleil. Ses billes toutes bleues et ses crocs tout blancs.

G: Merci Madame.

C’est peut-être con mais qu’il me réserve la primeur de sa première vanne ça m’a fait fondre.

Quel petit con.

Tu vois, moi l’éducation, je suis pas contre, j’me dis juste que parfois, c’est peut-être mieux quand je m’en mêle pas.

Publicités