Ça me troue le cul.

Demain, mon fils entre à l’école maternelle.

Y’a deux minutes, j’avais 25 ans et on le sortait de moi et demain IL VA A L’ECOLE.

Entre sa naissance et aujourd’hui (35 secondes, donc, j’insiste), Grumeau a pris 60cm et 13,2kg. Il mesure 1,1m. Toi tu t’en fous mais moi, ça m’éclate.

Demain donc, mon fils fait son premier pas dans la spirale infernale de l’éducation nationale. Ce qui m’inquiète un peu, en plus des réunions parents-profs, c’est le vocabulaire de Grumeau.

Oui, parce que ça fait un bout de temps que je ne vous en avais pas parlé, lui en tout cas il parle vachement mieux. Et puis tout le temps aussi. Sans déconner, jamais il se tait. Au début c’est über mignon et puis après ton ulcère éclate et tu fais une hémorragie interne tellement il se tait JAMAIS.

J’essaie toujours de faire attention à ne pas jurer devant Culculine et lui. Culculine qui au demeurant a bouffé une loche dans la forêt ce matin. Scary Children…

Donc Grumeau parle tout le temps et en profite pour tester les gros mots :

G: Est-ce que je peux dire « dégueulasse », Maman ?

VF : Non. C’est un gros mot.

G: Mandy, elle est dégueulasse ?

VF : … (mais tellement)

G: …

VF : Tu ne dois pas dire ça.

G: Maman, tu peux dire merde toi ?

VF : Oui je peux.

G: Tu peux dire dégueulasse ?

VF : Bon Grumeau, ça suffit, on en a déjà parlé je ne sais pas combien de fois. Tu sais exactement quels mots tu peux employer ou pas. LA PUTAIN DE SA RACE de merde !!! (Je viens de me fracturer deux orteils contre un pied de table basse mais je le sais pas encore)

G: Tu dois pas dire ça.

VF : Ne sois pas insolent, je te prie. Je viens de me tuer le pied. Appelle un prêtre.

G: Est-ce que je peux dire merde à Maman ?

VF : Non, je t’ai déjà expliqué que tu ne devais pas utiliser ces mots !!!

G: T’es triste Maman ?

VF : Mais non mon fils, Maman va très bien. Maman va juste aller hurler un peu dans l’oreiller pour pas réveiller ta soeur ok ?

G: Ok. (il me suit) Est-ce que je peux dire à Papa bêbête, Maman ?

VF: NON !

G: Et laisse tomber ? Je peux dire laisse tomber ?

VF : Grumeau for the love of god please, tais-toi. S’il-te-plaît.

G: Elle est belle, Maman.

VF : C’est ça, rattrape-toi.

G: Je dis des bêtises.

VF : Oui.

G: Maman tu dis des bêtises ?

VF :… Grave.

G: Est-ce que je peux dire…

VF : Nan maintenant, t’arrêtes de poser des questions sous prétexte de placer des gros mots, je suis pas une bleue.

Ça dure comme ça toute la journée.

Donc j’espère qu’il y aura relativement peu de « Maîtresse, est-ce que je peux dire enculé à Matthias ? » mais pour tout t’avouer, j’appréhende un chouïa.

Bon mais il ne parle pas que de gros mots. Il parle aussi dinosaures. Et quand il ne dit pas de gros mots, quand il ne parle pas de dinosaures, il fait le dinosaure. Le cri particulièrement.

Imagine une vache qu’on égorge à l’opinel… Si j’ai acheté un iPhone, c’est aussi et surtout pour l’iPod quand Grumeau regarde pour la 72ème fois Petit Pied et la migration des longs cous.

En dehors de ça, dans la vie de Grumeau, y’a Spiderman. Je blâme entièrement laie de ma belle-mère qui lui achète produit dérivé sur produit dérivé. Ainsi donc mon fils a déjà un slip fétiche, Spiderman. Des chaussettes fétiches, Spiderman. Un t-shirt fétiche, Spiderman.

Grumeau veut des compotes Spiderman (ça n’existe pas), des légumes Spiderman (très heureusement, ça n’existe pas), un pigeon Spiderman.

Mon petit rom qui pique mes pièces, je t’aime très fort. Pour tout ça et aussi parce que tu trouves les mouches jolies, parce que tu ne veux pas qu’on te coupe les cheveux, parce que tu es très drôle, parce que t’es un futé, parce que tu ressembles à ton Papa dans ce qu’il a de meilleur, parce que tu rigoles tout le temps, parce que tu es tellement gentil.

Ça y est, mon fils est grand.

Publicités