Chère Vieux Félin,

J’ai découvert ton blog aujourd’hui, et tu me dois une journée de

travail. Bref, je suis là pour une raison, j’ai besoin de ton Ô si

objectif avis sur ma situation.

J’ai la vingtaine, je suis une fille et… Mon Dieu, j’aime le sexe.

Grave. Beaucoup. Trop.

Je suis récemment en couple (depuis 1 an et on habite ensemble depuis 3

mois) avec un homme, qui je pensais pourrait suivre mes envies. Mais en

fait non. Je suis toujours celle qui a le plus envie. Tout le temps…

Nous avions une relation Maître/soumise, qui s’estompe de plus en plus

avec le temps. J’ai l’impression que ça ne l’amuse plus autant qu’avant

et ça me rend triste. Mais en même temps, vu ma position de soumise, je

me vois mal lui dire « Bon allez, tu te réveilles un peu et tu viens me

donner la fessée et plus vite que ça ! »

J’ai essayé de faire un paquet de conneries qui pourraient lui donner

envie de me punir copieusement avec les accessoires qui moisissent dans

le placard à vices, mais ça ne marche pas. Et puis quand j’essaie de lui

en parler de manière subtile, il me dit qu’il est fatigué blah blah

blah! Mais moi aussi je suis fatiguée, justement. Plus on est fatigués,

mieux c’est, non ?

Ca détend.. Puis sinon j’ai essayé d’autres plus subtiles: lui envoyer

des photos déviantes, des textes, des SMS, des photos coquines de moi…

Rien n’y fait.

Bref, mes questions sont :

– Est ce qu’avoir envie de baiser 3 fois par jour minimum tout les jours

est normal ?

– Comment lui faire comprendre sans blesser son égo de Dominant, que

bon, voilà, j’ai super très envie de cochoncetés déviantes? T’as pas un

« truc », dis ?

– Est ce que ça existe quelqu’un quelque part dans le monde qui pourra

suivre ma libido de ouf ?

Je te remercie du fond du coeur tout plein avec des arc en ciels.

Signé: La soumise à Nonyme

 

Chère Soumise,

Sache premièrement que je n’aime pas qu’on commence son courrier par « tu me dois une journée de travail ». Non seulement je ne te dois rien mais en plus c’est toi qui me doit quelque chose : le respect… et la crainte. Parfaitement. Je te trouve bien véhémente pour une jeune femme de 20 ans et quelques qui se qualifie elle-même de soumise.

Tu dis « Mon Dieu, j’aime le sexe », permets-moi de te féliciter, tu fais partie de la grande majorité de la population. Nul besoin dès lors de porter ta chaudasserie comme une bannière de manif, c’est aussi le cas de tous mes lecteurs. J’espère. Sinon, sortez.

Donc tu aimes le sexe – et encore une fois, je te file un sucre – puis tu ajoutes au cas où ça ne serait vraiment pas clair dans l’esprit des gens que ta chatte fait de la vapeur: « Grave. Beaucoup. Trop. »

N’en fais pas trop, les gens dont on pense qu’ils aiment « trop » le sexe, on les appelle nymphomanes et c’est une maladie et ça n’est pas, je crois, le sujet de ta missive.

Le sujet de ta missive étant tu n’es pas « soumise » ou alors tu ne sais pas comment ça marche. Ou alors c’est moi qui ne sais pas comment ça marche … or pour des raisons évidentes de crédibilité, j’ai pas survolé plus de deux secondes cette dernière possibilité.

M’est avis que si tu étais réellement dans une relation dominant/dominée, maître/esclave, sadique/masochiste (en fait, je ne comprends rien à ton vocabulaire) tu ne m’écrirais pas de cette façon, attendu que les clés de voûte de ces relations sont l’obéissance, la frustration, la douleur dont les deux sujets retirent du PLAISIR. Je vois ça comme un pacte beaucoup plus sérieux que ce que tu décris dans tes lignes. Être soumise, vraiment, dans le don, l’abandon total de soi aux mains d’un autre est une forme absolue de liberté et fait montre d’un réel engagement, d’une confiance entière en son partenaire.

Tu te plains de cette frustration et ton partenaire semble se désintéresser de ces rapports-là : le pacte, s’il a jamais existé réellement, est rompu. Je crois que tu as envie de t’amuser mais que ça n’est pas le cas de ton mec pour l’instant. Instaure d’autres rapports ou si tu tiens plus à votre ancienne sexualité qu’à lui, va voir l’herbe qu’elle est plus verte chez …

Cris & Chuchotements.

Je doute que quelqu’un ici puisse te donner les raisons de ce détachement par contre, je suis persuadée que des masses de mâles en rut t’aideraient volontiers à passer ce petit cap difficile. Laisse ton zéro-six, il va pleuvoir des queues.

Pour en revenir à tes questions :

– Oui ça me semble normal. Ce qui l’est moins, c’est cette façon de le mettre autant en avant. Je ne vois pas l’intérêt. Encore une fois, laisse tes coordonnées si ton but est de choper.

– Vu la « subtilité » avec laquelle tu as tenté de faire passer le message, je crois qu’il a compris. Il semble refuser de communiquer sur ce point, je te suggère donc de lui coller une tarte avant de le baiser de force jusqu’à ce que ses yeux tombent au sol. Tu pourrais y gagner une nouvelle vocation.

– Messieurs, si vous voulez baiser Soumise, faites-vous connaître.

Vaya con dios et no glove no love,

VF.

Publicités