Que celui ou celle qui n’a pas versé une larme dès les premières minutes du Roi Lion, quand le babouin porte le lionceau haut dans le ciel devant tous les animaux de la savane réunis pour saluer leur futur roi me jette le premier dévédé de Dora l’Exploratrice. Par exemple, moi, je m’en souviens très bien. J’étais avec mon amie Johanna au tout premier rang et j’ai chialé comme un veau. Je pouvais plus m’arrêter, j’étais au paroxysme de l’émotion cinématographique.

Tiens tu vois, là, je rechiale. C’est pavlovien, sa mère. Je fais donc partie de ceux qui ont été élevés à grands coups de Disney. L’impact de cet homme qui, d’après sa fille Diane : «  aimait les frites, les hamburgers, les omelettes westerns, les hotcakes, les pois en conserve, les hachis, ragoûts et sandwichs de rosbif. » mais « n’aimait pas vraiment les légumes, mais aimait les foies de volaille, les macaronis et le fromage. » a donc été considérable même après sa mort, quand les studios ont repris le flambeau et qu’ont vu le jour des dizaines et des dizaines de nouvelles productions. Et ça laisse des séquelles à mon avis. Mais avant de passer aux choses sérieuses, minute culture. Oui, parce que c’est bien gentil de préparer un psycho-test sur les héroïnes de Disney seulement encore faut-il se renseigner un minimum au préalable. Note que cette phrase n’est pas du tout lourde ou mal fichue. J’ai hésité entre « au préalable » et « avant » mais comme j’avais d’abord choisi « au préalable », j’ai gardé parce que rien ne vaut un premier jet. La spontanéité, c’est très bien.

La putain de sa race, qu’est-ce que je disais ?

Ah ouais…

Minute culture. Dans son étude intitulée Du côté des petites filles Elena Gianini Belotti explique que : « les contes originaux desquels sont tirés la plupart des productions Disney mettent en scène des personnages féminins inaptes à quoi que ce soit. Les fées et magiciennes, pour celles qui ne sont pas maléfiques, ne tiennent leur pouvoir que de puissances supérieures et donc extérieures à elles. Cet univers magique constitue donc un support de transmission aux enfants des règles qui cloisonneront plus tard une vision différenciée des sexes, de leurs capacités et de leurs rôles… »

TIENS DONC.. !

Si toi aussi, tu fais partie de celles pour qui ce rêve bleu tu n’y crois pas c’est merveilleux, tu peux désormais révéler au grand jour la salope Disney qui sommeille en toi.

Imagine la question que tu voudrais que je te pose et réponds :

A/ Oui. ▼

B/ Non. ☼

C/ Peut-être. ♥

D/ Je sais pas. Z

E/ NSPP. ♠

– Parmi les femmes suivantes, laquelle mérite le plus ton respect ?

A/ Ta mère. ♠

B/ Leïla Bekhti. ☼

C/ Tina Turner ♥

D/ Brigitte Lahaie.▼

E/ Carla Bruni. Z

Tu préfères quoi dans la vie ?

A/ Le sexe. ▼

B/ L’argent. ☼

C/ Ne rien faire. Z

D/ Dire du mal. ♠

E/ Les hommes. ♥

Admettons qu’on te file 10 000€ , tu en ferais quoi ?

A/ Des implants fessiers. ▼

B/ Rien, t’as pas d’idées, là. Z

C/ T’irais tout claquer avenue Montaigne. ☼

D/ Tu les filerais à ton mec. ♥

E/ T’engagerais un tueur à gage pour buter ta belle-mère. ♠

– Ton insulte de prédilection ?

A/ Sale Pute. Z

B/ Enculé de ta mère. ♠

C/ Mange du crabe. ▼

D/ Espèce de pauvre. ☼

E/ Méchante. ♥

– Lequel de ces Disney t’as fait rêver monts et merveilles ?

A/ La Petite Sirène. ▼

B/ Blanche Neige et les Sept Nains. ♠

C/ La Belle et la Bête. ♥

D/ La Belle au Bois Dormant. Z

E/ Cendrillon ☼

Tu as un max de ▼: Tu es Ariel !

C’est quoi, basiquement, La Petite Sirène ? C’est l’histoire d’une gonz’ qui renonce à sa voix pour pouvoir ouvrir les cuisses et tortiller du cul devant un connard brun, riche et trépané du bulbe. Si c’est pas de la salope de com-pé-ti-tion, je n’y connais rien… Pour toi, pas besoin de briller par ton humour, ta sagacité ou encore ta connaissance encyclopédique de Louis Napoléon Bonaparte attendu que tes guiboles et ton boule resteront ta meilleure business card. Tu es non seulement superficielle mais aussi une insulte suprême au féminisme. Félicitations !

Tu as un max de ♠: Tu es Blanche Neige !

Blanche Neige, j’ai de la compassion pour cette pute. Les salopes de belles-mères qui veulent ta peau, je connais par coeur. Belle initiative que son émancipation sexuelle dans les bois qui, comme chacun sait, renferment plein de trucs pas du tout catholiques. Et chapeau pour sa tentative de reconversion en maîtresse domina mais foutre bleu, quel besoin de se faire rattraper par le combo mariage/belle-mère ? Pour rentrer dans le rang parce qu’elle n’assume pas. Tu fais comme si tu étais celle que tu aimerais être : forte, indépendante, sexuelle, autoritaire mais la vérité, c’est que t’es juste celle que tu es : une couille molle, donc. Félicitations !

Tu as un max de ♥: Tu es Belle !

Pour Belle, les hommes sont des bêtes qui n’en veulent qu’a son derrière. Mais c’est pas facile facile pour Belle, vu que cette brave fille adore les animaux. Les méchants surtout. Si en plus ils la traitent comme une merde, elle en mouille ses jupons. Tu es donc une femme qu’on pourrait qualifier de conne masochiste. Pour toi, les hommes les plus mauvais sont ceux ont finalement le meilleur fond. Ton papa était sans doute démissionnaire ou violent, d’où cette manie que tu as d’essayer de te faire aimer des monstres, qui ne t’aimeront jamais, bien sûr. Félicitations !

Tu as un max de Z: Tu es Aurore !

L’allégorie du moindre effort et l’illustration du sexe faible, celle-là. Pour l’Aurore moderne que tu es, à quoi bon se crever le cul à devenir quelqu’un quand on peut exister à travers les réussites de son conjoint ? Pour toi, la vie commence le jour où tu as/auras trouvé un mari. Entre temps, tu te tournes les pouces comme la grosse larve que tu es. Tu es non seulement une feignasse patentée mais tu es aussi, comme Ariel, une insulte suprême au féminisme, et plus largement au genre féminin. Félicitations !

Tu as un max de ☼: Tu es Cendrillon !

Cendrillon… Est-ce bien la princesse déchue qui se retrouve à trimer comme une conne tout en gardant le sourire et en chantant avec les oiseaux et les souris ? Non. Cendrillon est une connasse arriviste, un peu comme toi. Il est fort probable que tu complexes à propos de ton statut social, tu rêves de Chaumet et de Chanel quand tu t’habilles chez Mim’s ou Jennifer. Ton rêve ? T’extirper de ta condition de pauvre beauf pour gravir l’échelle sociale. Pour ce faire, tu as ta bible et elle s’appelle Tout ce qui brille. Félicitations !

Publicités